téléchargement (19)

 

Page: 342.

Éditeur: Lumen.

Prix: 15€

Date de sortie: 05 mars 2015.

 

 

 

J’avais acheté ce livre au début du mois, en même temps que Phobos. Et je dois dire qu’après la déception de Phobos, j’avais peur de me mettre à lire celui-ci…Et bien, j’avais tort | J’ai aimé, adoré, savouré 😀

Le livre démarre tambour battant, pas de blabla, de dizaine de pages d’explication, on se retrouve directement à la cérémonie de mariage. Et là, dans ma tête, s’est allumé une lumière rouge, oh nooooon – Une cérémonie – Elle va être sans intérêt, inutile mais surtout longue. Et ben non, même pas 🙂 Elle fait 15 pages, mais on est déjà tellement dans l’histoire (A à peine trente pages) qu’elles files à une vitesse 🙂

Les personnages sont très attachants dans certains cas et très mystérieux dans les autres. Attachant lorsque l’on pense à Bishop, beau garçon, mais surtout à l’écoute – C’est le genre de personne que j’aime, il dit ce qu’il pense et puis te laisse argumenter. Il aime débattre, savoir ce que l’autre pense et est très « humain ». Je me suis aussi beaucoup attaché avec Ivy, qui est très bornée (énervante de temps à autre), mais il faut la comprendre: elle se marie à Bishop, doit le tuer, mais elle tombe amoureuse (Tiens donc, quel bel hasard :p ) – Ce qui m’a un peu laissé perplexe c’est sa manie à hésiter, à tourner en rond et puis surtout quel décision à la fin :-O

Lorsque je parle de personnages mystérieux, je parle bien sûr du président et des parents de Ivy. Les méchants sont-ils vraiment ceux que l’on veut nous faire croire? Qui manipule qui? Faut-il forcément faire confiance à ceux que l’on aime? Ce sont, pour moi, ces questions qui font la force du livre. On a envie de savoir la suite, de connaître le fin mot de l’histoire, d’avoir les réponses 😉

Le seul point négatif pour moi est la fin. Je m’explique: Elle ressemble un peu à la fin de divergent (En tout cas c’est comme ça que je l’ai vécu), et je n’ai pas du tout aimé la fin de divergent, donc voilà. Pour moi, une fois qu’ils sont passés derrière la barrière, le roman à descendu de niveau et j’espère que ça ne se reproduira pas avec The book of Ivy.

 

Bref: J’ai vraiment adoré. Il frôle le coup de coeur – dommage pour la fin. Je le conseille à tous ceux qui aime la dystopie, mais pas que. J’ai vraiment passé de très bons moments avec ce roman…FONCEZ.

 

L’avez-vous lu? Êtes-vous d’accord avec moi?

 

 

 

Publicités