Pages: 416.téléchargement

Éditeur: Pocket.

Prix: 7,70€

Date de sortie: 5 mars 2015.

 

« Pour sa dernière année de lycée, Camille a enfin la chance d’avoir ses meilleurs amis dans sa classe. Avec sa complice de toujours, Léa, avec Axel, Léo, Marie et leur joyeuse bande, la jeune fille découvre ce qui fait la vie. À quelques mois du bac, tous se demandent encore quel chemin ils vont prendre. Ils ignorent qu’avant l’été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie… Du meilleur au pire, avec l’énergie délirante et l’intensité de leur âge, entre espoirs démesurés, convictions et doutes, ils vont expérimenter, partager et se battre. Il faut souvent traverser le pire pour vivre le meilleur »

Le premier cou de coeur depuis la création du blog 🙂 Bon il faut dire, ça ne fait que 17 jours qu’il existe, mais bon…

Ce livre, qui est décrit comme une comédie, ne l’est pas vraiment. En tout cas, pas totalement. Il m’a fait sourire, rire, mais m’a aussi fait pleurer.

On suit donc les aventures de Camille et de ses amis au lycée, et qui dit lycée, dit tout un tas d’émotions et de sujets de réflexion: La joie, la peine, les parents, les profs, le divorce, l’amitié, l’amour,…

Ce livre, m’a fait rire, dès la vingtième page (Et la première scène humoristique). Il m’a fait rire, non seulement à travers des scènes humoristiques, mais aussi aux travers de ces personnages. Comment ne pas hurler de rire devant Tibor (Le type à côté de la plaque)? Comment résister de sourire devant les scènes de Camille avec son chien, son chat ou son frère (Qui sont trop attendrissants)? Comment résister devant les hésitations de Camille devant l’amour et les garçons?

Attention : Spoiler !

Mais ce livre, m’a ému aussi. Léa, la meilleure amie de Camille, est gravement malade et meurt…Pendant tout le livre, nous avons des questionnements sur l’amitié, l’amour, le don de soi envers les autres. Nous avons des questionnements sur la vie, tout simplement… Je me suis mis à la place de Camille, et je peux vous dire…si un de mes amis se retrouverait malade et mourant, sensible comme je suis, je ne sais pas si je tiendrais le coup.

Oui, si j’avais été dans un lieu public, j’aurais pleuré devant tout le monde. Dernier détail du livre, à la fin, il y a un petit chapitre ou l’auteur se confie…Merveilleux, triste, émouvant, marrant…Je ne sais plus quoi rajouter car j’ai du mal à qualifier mieux que cela 🙂

Bref: Coup de coeur…pcc

Publicités